Compétences techniques
Publié le 7 oct. 2022

Quelles sont les softskills les plus recherchées en plasturgie et composites ?

Savez-vous ce que sont les softskills ? Ces compétences dites « douces » concernent l’ensemble des métiers de la plasturgie et des composites, depuis l’opérateur jusqu’au responsable. Parfois mal reconnues ou non identifiées, elles peuvent pourtant vous faire gagner de précieux points que vous soyez en poste ou dans un processus de recrutement. Vous souhaitez connaître et développer vos softskills ? Voici tout ce qu’il faut savoir à leurs sujets. 

Qu’est-ce que les softskills ?

Il n’est pas simple de définir les softskills. Il peut s’agir de compétences comportementales, des règles de savoir-vivre en entreprise voire des qualités humaines.  

Les softskills sont des aptitudes utilisées dans différents contextes. Par exemple, la capacité à communiquer des informations de manière succincte peut être considérée comme une softskill. C’est une compétence qui impacte la productivité sans prendre en compte sa qualité ou sa quantité. Dans cet exemple, le fait d’expliquer clairement son rôle au sein de son entreprise et communiquer sur ses résultats donne des repères précis aux autres collaborateurs qui seront par la suite en mesure de le solliciter selon leurs besoins. 

Softskills et Hardskills : comment les reconnaître ? 

Les softskills sont appelées « compétences douces » par rapport aux hardskills qui correspondent aux compétences techniques spécifiques à un métier. 

Les hardskills sont des connaissances attendues à un poste précis. Elles se démontrent avec des expériences professionnelles ou encore des diplômes. Ce sont des aptitudes qui mettent en avant vos savoir-faire en entreprise. Par exemple, être en mesure de gérer une production en injection nécessite des expériences professionnelles avec utilisation de cette technique de transformation ainsi qu’un diplôme comme le titre de technicien de production en plasturgie ou le BTS Europlastics et Composites. 

Cependant, être compétent dans votre domaine ne fait pas tout et c’est là que les sofstkills entrent en scène. Reprenons notre exemple, si vous êtes compétent dans la transformation plastique par injection, il vous faut également vous adapter à votre environnement de travail, être à l’écoute de vos collègues, comprendre les enjeux de votre poste… Toutes ces qualités s’acquièrent au fur et à mesure de votre carrière et sont transverses quel que soit votre métier : ce sont vos sofskills. 

Pour résumer, les hardskills sont les compétences techniques et les softskills les qualités personnelles et professionnelles.

Quelles différences entre softskills et traits de personnalité ? 

 Les softskills ont tendance à être associées aux traits de personnalité. Cependant, il existe des différences notables entre ces deux notions :  
 

  • Le trait de personnalité est inné alors qu’une softskill s’acquiert avec de l’expérience. Par exemple, être indépendant est un trait de personnalité. C’est la volonté ou le caractère d’une personne à s’autogérer. Être autonome est une softskill, c’est la capacité professionnelle à montrer qu’on est capable d’évoluer par soi-même, prendre des initiatives ou de gérer ses priorités. 

 

  • Une softskill possède une application concrète et valorisable alors qu’un trait de personnalité est une notion. En entreprise, elle se démontre par des preuves tangibles de travail. Par exemple, être ordonné est un trait de personnalité. Mettre en place un planning à jour avec un temps spécifique pour chaque tâche afin d’arriver à ses objectifs est une softskill mettant en avant la capacité à gérer son travail de manière ordonnée. 

 

Quel est l’intérêt des softskills en entreprise ?

Pour les entreprises, l’intérêt des softskills se joue à plusieurs niveaux :  

  • La capacité à intégrer un nouveau salarié 

 Aujourd’hui, les softskills prennent une place importante dans la sélection d’un nouvel employé. A compétences techniques égales, ce sont ces aptitudes transverses qui font la différence. Recruter un candidat capable de rapidement s’adapter à son univers de travail, à nouer des relations avec ses collègues ou à comprendre les enjeux de son poste est essentiel. En tant que candidat, il est conseillé de maîtriser une ou plusieurs de ces softskills et être en mesure de les illustrer en entretien d’embauche. 

  • Mettre en avant une dynamique interne 

Les softskills jouent un rôle important dans la cohésion interne d’une entreprise et impactent directement sa productivité. En tant que candidat, être capable de travailler en équipe, d’être à l’écoute des conseils ou de diffuser ses connaissances sont des softskills pouvant faire pencher la balance en votre faveur si vous postulez à une annonce. 

  • La capacité à s’adapter à de nouveaux environnements de travail 

 Digitalisation, télétravail… Le monde professionnel évolue rapidement et les salariés doivent s’adapter à ces changements. L’agilité, la flexibilité et la capacité à s’accommoder aux changements sont des softskills recherchées par les entreprises. En tant que candidat, montrer que vous pouvez être productif tout en travaillant à distance est une compétence transverse à valoriser dans votre lettre de motivation. 

De même, une entreprise attend de ses salariés une prise d’initiative voire d’évolution professionnelle. Prendre des décisions, manager une équipe sont également des softskills pouvant être attendues de la part des entreprises sur des postes avec possibilité d’évolution. 

Comment développer ses softskills ?

Que ce soit par soi-même ou au sein d’une entreprise, développer ses softskills est devenu obligatoire. Vous souhaitez les développer ? Voici quelques pistes pour améliorer vos compétences personnelles : 

  • Utiliser des outils optimisant la productivité et la créativité 

Posséder un poste ou un outil de travail adapté joue grandement dans le développement des softskills. Un espace de travail accueillant et adéquat à vos conditions de travail favorisera les relations humaines, mais également la productivité et la créativité. De même, des outils collaboratifs et intuitifs favoriseront les échanges entre salariés et boosteront la cohésion de l’équipe. 

  • La formation puis la mise en pratique par des cas concrets 

 La formation est un excellent moyen d’apprendre des softskills à condition qu’elle ait un intérêt concret et opérationnel. Vous pouvez créer des formations utiles à vos collègues comme « Comment booster sa productivité ». Incluez-y un cas pratique qui pourra être appliqué par la suite au sein de l’équipe. Par exemple, organisez un webinaire facultatif sur le domaine de votre choix avec des explications, des exercices et comment transposer cette utilité dans un univers de travail.  

  • Team building et séminaires : créez une dynamique d’équipe 

 Une équipe soudée, dynamique et solidaire est la base de toute productivité. Faire des événements d’équipes réguliers comme des team building forge la cohésion d’une équipe. Ils permettent aux personnes d’en savoir davantage sur la personnalité mais aussi les compétences personnelles de chacun. C’est un excellent moyen de développer ses softskills en termes de management, d’écoute, d’adaptabilité et d’empathie. Cela permet également de motiver les équipes vers un objectif commun et de développer des softskills comme le sens du collectif. 

Il est tout à fait possible de développer ses softskills de manière autonome. En répétant de manière continue des actes positifs, en changeant ses habitudes de travail en adoptant une démarche méliorative, on développe des savoir-être que l’on pourra par la suite valoriser en entreprise.

Quelles sont les softskills les plus recherchées par les entreprises de la plasturgie et des composites ?

Les entreprises de la plasturgie recherchent différents softskills selon leurs postes à pourvoir. En effet, les qualités personnelles et professionnelles attendues ne sont pas les mêmes pour un opérateur de production que pour un technicien bureau d’études. Voici pour chaque type de métiers quelques exemples de softskills à valoriser en entreprise et en entretien d’embauche :  

 L'Opérateur de production 

  • La rigueur 

 La rigueur est l’une des qualités attendues pour un opérateur. Rattaché à une chaîne de production, on attend de lui un travail qualitatif et consciencieux. Être fiable dans son travail, avoir une bonne concentration et créer des produits de qualité sont des sosftskills particulièrement recherchées sur ce poste. 

  • La productivité 

Un opérateur est soumis à des délais de production stricts. Sa productivité doit être exemplaire afin de ne pas compromettre toute la chaîne où il est rattaché. On attend de lui une bonne compréhension des consignes et des enjeux de son poste. De même, une bonne gestion de son temps lui permettra d'atteindre ses objectifs de production.  

  •  L’adaptabilité 

Changement de machines, changement d’équipes, travail en 3/8, tenue de travail obligatoire… l’opérateur doit être capable de s’accommoder aux diverses contraintes de son environnement. Il fait preuve d’adaptabilité et de flexibilité afin d’arriver à ses objectifs qualitatifs et quantitatifs. 

 
Le Technicien  

  • Prise d’initiative 

On attend d’un technicien qu’il soit en mesure de réaliser les tâches qui lui sont confiées mais également de prendre des initiatives afin de montrer sa motivation, ses connaissances ou ses compétences. Cela peut prendre plusieurs formes : gestion totale ou partielle d’un projet industriel, présentation d’un outil auprès d’un public d’opérateurs, transfert de connaissances…Cette compétence recherchée démontre une capacité à évoluer et à prendre davantage de responsabilité.  

  • Gestion des ressources 

Un technicien sait mobiliser les bonnes personnes pour parvenir à ses objectifs fixés. Il sollicite la bonne ressource (opérateur, technicien, ingénieur…) pour trouver des solutions à ses problématiques. 

  • Coopération et collaboration 

Un technicien évolue au sein d’une équipe dédiée quel que soit son domaine d’activité (bureau d’études, production, R&D…). Il est amené à coopérer avec différents collaborateurs que ce soit sur ses projets ou des activités transverses en tant que support. Il doit ainsi démontrer des capacités à évoluer sur plusieurs dossiers et à adapter son discours selon le type de public à qui il s’adresse. 

L'Ingénieur 

  •  Curiosité et Esprit critique 

Un ingénieur fait preuve de curiosité dans ses domaines d’activité. Il s’intéresse aux dernières innovations, échange avec d’autres experts voire partage ses découvertes et ses expériences. Il apporte une critique positive et constructive en exposant son point de vue. Ces softskills lui permettent de développer sa créativité afin de proposer de nouvelles idées à son entreprise.

  • Savoir Communiquer 

En tant que leader technique, un ingénieur communique régulièrement. Cela peut-être avec ses équipes, présenter une technologie ou encore donner son avis sur une décision stratégique. Il doit être capable de persuader et apporter un éclairage technique tout en restant à l’écoute des besoins et des contraintes que son entreprise ou son équipe rencontrent. 

 Le Responsable  

  •  Management (valoriser et encourager, motiver et coacher, résolution des conflits) 

Un responsable valorise et encourage son ou ses équipes à donner le meilleur d’eux-mêmes. L’empathie, le coaching et la capacité à trouver des solutions aux conflits sont des softskills recherchées pour ce poste. 

  • Fixer des objectifs  

La rigueur est sans nul doute la softkill qui représente le plus un responsable. Il doit être en mesure de fixer des objectifs quantifiables et qualitatifs aux équipes dont il a la charge. Pour cela, la mise en place d’un planning, des réunions régulières et la communication avec ses équipes sont primordiales. 

  • Sens des responsabilités 

Le responsable est le lien entre les entités dirigeantes et les employés d’une entreprise. Il possède donc des responsabilités assez élevées dû à son statut. Avoir conscience de son importance et de sa charge ainsi qu’une bonne résistance au stress sont des softskills privilégiées pour ce type de poste. 

Les sofskills étant des qualités transverses, elles pourront vous être utiles si vous envisagez une reconversion dans la plasturgie et les composites. N’hésitez pas à dresser une liste de vos qualités personnelles qui pourraient être réutilisées dans votre futur métier. Cela pourrait vous aider dans votre nouvelle orientation professionnelle. 

Vous souhaitez postuler à une offre d’emploi dans la plasturgie et les composites ? Faites la liste des softskills que vous possédez en les illustrant avec des exemples de travail concret et rajoutez les dans votre CV ou votre lettre de motivation. Cela vous permettra peut-être d’être rappelé pour un entretien d’embauche.

Offres d'emploi

MONTOIR-DE-BRETAGNE
CDI

Responsable d’unité de production de matière première F/H

ROTOVIA MONTOIR DE BRETAGNE SAS
TROYES
CDI

Régleur/ Technicien Injection Plastique H/F F/H

A-VANTAGE
BLYES
CDI

TECHNICIEN DE MAINTENANCE H/F - Cloned

1.08 RECYCLAGE

En découvrir plus

Dans chaque profil, il y a un talent caché dont nous avons besoin.

En orientation

Trouvez votre premier métier, mais surtout votre avenir professionnel. Découvrez le métier qui vous correspond !

En reconversion

Vous êtes fait pour la plasturgie mais vous ne le savez pas encore ! Mettez à profit vos compétences actuelles.

En évolution

La plasturgie est une filière d’avenir qui offre de nouvelles opportunités d’évolution professionnelle au quotidien.