Boîte à outils
Publié le 8 oct. 2020

Comment réussir un entretien d'embauche ?

Découvrez nos 5 conseils pour préparer et réussir un entretien d’embauche en 2020. 

Préparez votre entretien

Afin d'optimiser vos chances de décrocher un emploi, découvrez nos 3 conseils pour bien préparer votre entretien d'embauche.

Renseignez-vous sur l'entreprise

Maintenant que la rédaction d’un CV et la recherche d’emploi n’ont plus de secret pour vous, il est temps de vous partager nos conseils pour bien préparer un entretien d'embauche.

Commençons par un conseil simple, vous devez réunir un maximum d’information sur l’entreprise. Pour ce faire, vous disposez de deux sources d’informations principales, leur site internet et leurs réseaux sociaux (s’ils en possèdent) : 

  • Le site internet vous permet d’obtenir des informations sur le secteur d’activité de l’entreprise et sur les produits ou services qu’elle propose. Selon le poste que vous visez, vous pouvez également vous renseigner sur la taille de l’entreprise, sur le nombre de collaborateurs et sur le chiffre d’affaires. 
  • Les réseaux sociaux vous permettent d’obtenir un aperçu différent de l’entreprise. Cette approche vous donne une vision moins formelle qui relève davantage du cadre de vie au sein de l’entreprise.  

Enfin, vous pouvez également entrer le nom de l’entreprise dans un moteur de recherche afin de trouver des articles d’actualités qui mentionnent l’entreprise. S’il y a effectivement eu des retombées dans la presse, ces informations vous permettront de connaître les dernières actions menées par l’entreprise. Des actions qu’elle n’a peut-être pas encore eu le temps de relayer sur son site.  

Cette première étape a un double objectif. D’abord, elle vous permet de confirmer votre envie de travailler pour une entreprise. Ensuite, elle vous permet de récolter des informations pour préparer sereinement votre entretien. 

Conseil n°1 : se renseigner sur l'entreprise où vous passer l'entretien d'embauche

Familiarisez-vous avec le secteur d'activité  

Vous avez répondu à une offre d’emploi car les missions correspondaient à 100 % à vos attentes mais, l’entreprise appartient à un secteur d’activité que vous connaissez peu ou mal ? Pas de panique ! 

Prenons l’exemple de la plasturgie & composites, une filière souvent méconnue qui recrute fortement sur de nombreux métiers. Si vous décrochez un entretien dans une entreprise de la filière plasturgie, vous devez être capable de montrer au recruteur que vous vous êtes intéressé et familiarisé avec ce secteur. Le recruteur ne vous demande en aucun cas d’être expert sur le sujet, néanmoins, vos efforts ne passeront pas inaperçus aux yeux de ce dernier.    

Pour vous mettre en confiance, vous pouvez rédiger une petite fiche récapitulative avec les chiffres et notions clés à retenir que vous pourrez relire la veille ou le matin de l’entretien. 

Soyez en phase avec la description de poste 

La description d’un poste est l’équivalent d’une feuille de route pour un recruteur. Ce document vous permet de connaître le profil idéal recherché par une entreprise. Vous devez le lire attentivement et dans son intégralité car c’est l’outil le plus important dont vous disposez au moment de préparer un entretien d’embauche, alors ne le négligez pas. 

Notre conseil ? Pour chaque mission ou compétence énoncée, vous devez être capable de donner une réalisation concrète qui démontre que c’est une mission ou une compétence que vous maîtrisez. Prenez du temps pour identifier une réalisation pour chaque point, ce travail pour permettra de marquer des points auprès d'un recruteur. Choisissez des exemples concrets et si possible chiffrés. Vous devrez donc faire le tri dans vos expériences afin de mentionner uniquement celles qui sont pertinentes face au poste. 

Lorsqu’il ne s’agit pas d’une création de poste, vous pouvez également vous servir de LinkedIn pour consulter le profil de la personne qui occupe ou occupait le poste que vous visez. Si votre prédécesseur a bien détaillé son expérience, cette démarche vous permettra de connaître plus en détail vos futures missions. 

conseils pour décrocher un emploi

Entretien de recrutement : évitez les questions pièges

Pour ne pas être pris au dépourvu, vous devez tenter, dans la mesure du possible, d’anticiper les questions qui pourront vous être posées au moment de l’entretien. Même si vous ne pourrez pas anticiper l’ensemble des questions, cet exercice vous permettra de vous sentir plus serein et en confiance lors de l’entretien.   

Il y a un certain nombre de questions qui, tous métiers confondus, sont couramment posées par les recruteurs lors d’un entretien d’embauche. En voici quelques-unes :  

Conseil n°2 : anticiper les questions pour bien préparer votre entretien
  • Parlez-nous de vous ?  
  • Pourquoi souhaitez-vous rejoindre notre équipe ? 

  • Que savez-vous sur notre entreprise ?  

  • Pourquoi avez-vous quitté votre précédent poste ?   

  • Si vous décrochez le poste, quelles actions mettriez-vous en place ? 

  • Quels sont vos axes d’amélioration ?   

  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ? 10 ans ?  

  • Quelles sont vos prétentions salariales ?  

  • Quand êtes-vous disponible ?  

  • Avez-vous des questions ?

L’entretien d’embauche peut être un exercice difficile voire déstabilisant pour certaines personnes car c’est un exercice auquel on se prête généralement assez peu dans notre vie. Réfléchir aux questions et construire vos réponses en amont vous permettra d’avoir une approche plus sereine au moment de l’entretien. 

Quels sont vos qualités et vos défauts ?

Vos qualités

Cette question incontournable est souvent redoutée par les candidats. Alors, pour faire bonne impression face à un recruteur, ne négligez pas cette question redoutable lorsque vous préparez un entretien.

Préparée correctement, cette question peut être tournée à votre avantage. Lorsque vous mentionnez vos qualités, privilégiez la mise en avant de soft skills qui sont souvent appréciés et plébiscités par les recruteurs. Par exemple, l'adaptabilité, l'organisation, la communication ou encore le travail en équipe.

Choisissez 2 à 3 qualités qui vous vous caractérisent le mieux, et surtout, pensez à justifier chacune des qualités avec des exemples concrets. Ces exemples peuvent être extraits de votre vie professionnelle comme personnelle notamment si vous êtes jeune diplômé et que vous possédez encore peu d'expérience professionnelle.

Vos défauts

Lorsque vous mentionnez vos défauts, en citez un ou deux est suffisant sauf dans le cas où le recruteur vous demande d'en citer 3. Privilégiez des défauts qui peuvent présenter des avantages comme des inconvénients.

Par exemple, pour l'impatience, vous pouvez d'abord mentionner le fait que vous réalisez rapidement vos missions et que vous êtes constamment à la recherche de solutions. Néanmoins, cette impatience peut parfois vous amener à commettre des erreurs. Une fois que vous avez présenté ces deux aspects, il est important de préciser une anecdote qui montre que vous êtes en train de vous améliorer pour remédier à ce défaut.

Évitez les défauts qui sont en réalité des qualités déguisées comme le perfectionnisme ou le dynamisme. Selon ce qui vous caractérise, privilégiez des défauts tels que la timidité, être directif, l'impatience ou encore la désorganisation.

Quelles sont les questions à poser lors d'un entretien d'embauche ?

À la fin de l’entretien, la plupart des recruteurs vous accordent un temps de questions. Nous vous invitons également à réfléchir à ces questions en amont de l’entretien. Ce moment d'échange peut vous permettre d'en savoir plus sur l'entreprise et le poste mais également de créer un lien avec le recruteur.

Nos questions préférées :

  • Quel est le plus grand challenge associer à ce poste ?
  • Avec quels collaborateurs je serai amené à travailler ?
  • Quelles sont les évolutions possibles du poste ? 
  • Quelles sont les valeurs défendues par l’entreprise ?

Entraînez-vous à la prise de parole

S’entraîner à la prise de parole c’est bien, mais s’entraîner à voix haute et devant un miroir, c’est mieux !  

Pourquoi à voix haute ? Pour maîtriser le langage verbal : tonalité, vocabulaire, rythme. Privilégiez des phrases courtes et claires pour transmettre rapidement une idée. Vous devez utiliser un vocabulaire et un niveau de langue adapté à votre interlocuteur.  

Pourquoi devant un miroir ? Pour maîtriser le langage non verbal : gestuelle, posture, contact visuel, etc. Selon la théorie du professeur Albert Mehrabian, 55 % de notre message est transmis par notre langage non verbal. Alors, accordez du temps à l’analyse et au travail de votre communication non verbale. 

Souvent, nous ne sommes pas conscients de notre posture ou de notre gestuelle, et pourtant, ces derniers peuvent avoir un impact sur la façon dont notre message est perçu. Pensez à accorder une attention particulière aux gestes parasites qui peuvent surgir comme tripoter un objet, croiser les bras, se toucher les cheveux, etc. 

Pour terminer, le langage non verbal passe également par votre tenue. Alors, assurez-vous de choisir des vêtements sobres, professionnels et confortables pour faire une bonne première impression.  

Vous possédez désormais tous les éléments nécessaires pour convaincre un recruteur que vous êtes le candidat idéal !  

En découvrir plus

Dans chaque profil, il y a un talent caché dont nous avons besoin.

En orientation

Trouvez votre premier métier, mais surtout votre avenir professionnel. Découvrez le métier qui vous correspond !

En reconversion

Vous êtes fait pour la plasturgie mais vous ne le savez pas encore ! Mettez à profit vos compétences actuelles.

En évolution

La plasturgie est une filière d’avenir qui offre de nouvelles opportunités d’évolution professionnelle au quotidien.